Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la rencontre de Laurent Sadoux

Echos de Centrafrique L'actualité centrafricaine decalée vue par un journaliste blogueur

Depuis 15 ans Laurent Sadoux présente Afrique midi, l’édition du journal de Radio France International la plus suivie à-travers le monde. Je suis allé à la rencontre de ce journaliste charismatique. Qui est-il ? Comment travaille-t-il ? Laurent Sadoux accepte de se livrer. C’est en chemise manche courte et pantalon jean fashion que Laurent Sadoux nous reçoit sur la terrasse du 8e étage de Radio France Internationale. Il est midi heure de Paris, le présentateur d’Afrique midi sirote un café. « Mais avec plaisir » nous répond-il sourires aux lèvres quand on lui annonce que nous sommes venus réaliser son portrait. Je m’adresse toujours à une personne particulière La quarantaine largement entamée, Laurent est un bonhomme sympathique et toujours souriant. Pas le genre qui vous fait sa star ; a-t-il conscience que des millions de personnes le suivent tous les jours à travers le monde ? –Oui j’en ai conscience – répond-il- je reçois beaucoup de courriers d’encouragement avec des mots gentils qui me touchent énormément. La semaine dernière par-exemple, j’ai reçu un courrier très gentil d’un auditeur qui m’écrit de l’autre bout du monde et le lendemain, en faisant le journal j’ai décidé de m’adresser à lui en particulier. Ce jour je racontais tout le journal à cet auditeur. Je n’ai pas fait d’école de journalisme Laurent Sadoux nous confie que tous ses journaux sont toujours préparés à l’avance. C’est un vrai travail d’équipe. « Il m’arrive d’avoir une idée, puis le technicien, le réalisateur ou le rédacteur en Chef me disent que ça, tu peux pas le faire alors je leur fais confiance et je laisse tomber et un autre jour j’ai une idée, on me dit si tu le sens vas-y, fais-le. »… Il poursuit : « Je n’ai pas fait d’école de journalisme, j’ai apprit aux côté des gens qui étaient déjà dans la maison quand je suis arrivé à l’âge de 18 ans. Je n’ai apprit que la radio, ce n’est pas comme vous les jeunes qui êtes formatés dans les écoles à être capables de faire le web, la vidéo etc. Aujourd’hui c’est un-peu plus compliqué donc la polyvalence est nécessaire. Le danger avec cela c’est de tomber dans le conformisme. Il faut être inventif et se faire plaisir, présenter le journal est un vrai plaisir. Du temps pour la famille et les amis Le présentateur charismatique d’Afrique midi a plus de 3000 livres chez lui, « ce sont mes enfants, j’aime lire », nous dit-il. Laurent Sadou n’a pas d’enfant, il adore préparer pour ses amis qui viennent manger chez lui à la maison le soir. « Quand je quitte la radio après le journal, je pense à autre chose. J’habite tout près de RFI, ce qui fait que je rentre à pieds, j’adore la marche. Interview complet à suivre ici:

Partager cet article

Repost 0