Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La composition du nouveau gouvernement centrafricain a été annoncée hier après midi. Il compte une trentaine de ministres, dont les représentants des différents groupes armés. Mais cette nouvelle équipe ne fait pas l'unanimité. Au total, on compte 2 ministres d'Etat, 27 ministres délégués. L'ex-rébellion, la Seleka compte trois représentants: Mahamat Tahib Yacoub, à l'Elevage, Arnaud Djoubaye Abazène aux Transports et Abdallah Kadre Hassane aux Postes et télécommunications. La milice chrétienne, Anti-balaka n'obtient qu'un seul poste. Le ministère délégué aux Finances occupé par Jacob Désiré Ngaya. Douze membres du gouvernement sortant d'André Nzapayéké ont également été reconduits. La Seleka dit ne pas se reconnaitre dans ce gouvernement, surtout que les personnalités nommées sont sous le coup d'une sanction. Malgré ces contestations, la présidente de la transition Catherine Samba Panza fixe déjà la mission assignée à la nouvelle équipe gouvernementale.

Depuis la nomination de Mahamat Kamoun, à la Primature, Catherine Samba Panza est l'objet de nombreuses critiques. Beaucoup lui reproche le manque de concertation dans le choix de ce Premier-ministre. Notons que les figures connues de la scène centrafricaine ne font pas partie de ce gouvernement. Selon la charte de la transition en cours, aucune personnalité ayant occupé une fonction pendant la période de transition ne pourra se présenter à l'élection présidentielle prévue au début de l'année prochaine.

Partager cet article

Repost 0