Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Evacuation sanitaire au Tchad,une pure arnaque

Par Al Rassoul Abakar à N'Djaména

Les Etats-Unis, première puissance mondiale avaient classé certains Etats finançant ou soutenant le terrorisme « d’Etat voyou ». Aujourd’hui, dans un nouveau contexte politique (effondrement du mur de Berlin) cette expression est passée de mode. Mais on pourrait choisir un nouveau jeu de mots tant certains pratiques laissent à désirer, il s’agit d’Etat « mafieux ». Au nombre de ceux-ci on pourrait incontestablement placer le Tchad dans le « Top Ten » comme l’aurait dit les Anglo-Saxons. Ceci est d’autant plus vrai, qu’il faut se rendre à l’évidence de certaines pratiques maffieuses impliquant des services de l’administration publique et certaines sociétés privées. C’est un secret de polichinelle, que de parler de collusion entre la SNER, Al Mana, et l’Etat, pour ne citer que le cas de ces deux sociétés appartenant à des pontes du régime, notamment la SNER qui est la propriété de Daoussa Deby, l’actuel Ministre des Postes et Télécommunication, par ailleurs grand-frère du Président. Le plus révoltant dans tout cela, c’est qu’il également ce « mélange de genre » entre le Ministère de la santé publique et une société privé dénommé SMEDI. En effet, le Ministère de la santé publique surement à cause de la médiocrité que nos hôpitaux offrent, organisent des évacuations sanitaires dans des pays étrangers préalablement identifiés afin d’y envoyer nos concitoyens s’y faire soigner. Cette pratique concerne les personnes indigentes et aussi les fonctionnaires et autres agents publics. Pour se faire, un budget est dégagé chaque année permettant ainsi à une catégorie de tchadiens de bénéficier de meilleurs soins hors du pays. Jusque là tout est parfait, on pourrait se dire voilà un Etat qui met les moyens pour un meilleur accès de sa population à des soins de qualité. Là où le bat blesse, c’est lorsque cet Etat confie une aussi noble mission sans contrôle préalable, et plus grave à une personne privé sans que celle-ci n’ait de compte à lui rendre. Depuis quelques années le Ministère de la fonction publique a signé un contact avec la société SMEDI pour gérer les évacuations sanitaires vers la Tunisie. Malheureusement, beaucoup de patients passent de vie à trépas dès leur retour de la Tunisie. Pourquoi ? Nous allons évoquer le procédé étape par étape pour expliquer comment les choses se font. On vous épargnera par contre du parcours du combattant pour obtenir le précieux sésame qui vous met dans l’avion pour Tunis. Premier hic, les fonds débloqués sont remis à la société SMEDI qui en a l’entière gestion. En vertu de quoi ? Je vous explique, vous obtenez du trésor public un montant de quinze millions pour vous faire écraser, au lieu que cet argent vous soit remis, il est directement délivré entre les mains de la dite société qui s’occupera de vous faire un passeport, de vous procurer un billet d’avion (encore que la dite compagnie appartiendrait au bien nommé Abakar Haggar, anciennement secrétaire Général à la présidence, boss de SMEDI. Pourquoi de l’argent qui devra être remboursé à hauteur de 20% par le bénéficiaire doit aller dans la main d’une tiers personne ? Deuxième hic, une fois arrivé en Tunisie le bénéficiaire ne va pas comme on pourrait s’y attendre dans un hôpital. Que nenni. Il sera logé dans une villa, ensuite on fait venir un médecin pour l’y ausculter, entre temps il devra en cas de besoin aller faire des prélèvements dans un laboratoire. De qui se moque-t-on ? Pourquoi quitter le Tchad pour ne pas aller directement dans un hôpital, ce qui amène à se poser la question si SMEDI a vraiment une convention avec aucun hôpital en Tunisie ? Au cours du séjour, le patient ou son accompagnateur reçoit une somme de soixante mille Francs par semaine pour sa nutrition (60.000 FCFA/semaine). Enfin, une fois les soit disant soin reçu, généralement après un séjour excédant difficilement un (1) mois, on vous remet dans l’avion et au revoir, en souhaitant « ne jamais vous revoir ». Entre temps vous ne savez pas si vous devrez repartir pour un suivi médical, parce qu’aucun rapport d’évacuation ne sera fourni à votre médecin traitant (celui qui a signé la décision d’évacuation sanitaire même si cela se passe dans le cadre dune commission logée au sein du Ministère de la Santé). Un rapport qui devrait être double, un sur les soins apportés et l’autre non moins import qui doit être le rapport financier. D’aucun n’aurait pas encore vu malgré tout le côté maffieux de la chose, je m’en explique, il ya double escroquerie, d’abord le fait que ce soit un tiers qui reçoit de l’argent pour le compte de quelqu’un d’autre sans son consentement, ensuite parce que le patient en fin de compte n’a pas connaissance de son statut médical. Pour revenir sur le rapport financier le patient devra savoir à combien lui est revenu l’ensemble de ses soins et s’il ya un reliquat en déduisant ce qui revient à SMEDI, il doit lui être restitué ! Alors Monsieur le Ministre de la santé Publique, certaines personnes affirment sur je ne sais quelle base que vous êtes le meilleur qui aurait occupé cette place, ou que vous soyez doté d’une très grande technicité, cela n’a que trop duré mettez fin à cette pratique maffieuse qui n’honore pas votre département.

Partager cet article

Repost 0