Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tchad: Société civile et partis politiques contre une candidature de Deby en 2016

Pétition

Nous soussignés Partis Politiques, Organisations de la Société Civile, Artistes citoyens indignés ci-après cités :

DJIMET Clément BAGAOU, Président du Parti Démocratique du Peuple Tchadien (PDPT) ;

• El Hadj MAHAMAT Seïd Président du Rassemblement pour la Démocratie/Rénové (RDP/R) ;

• BADONO DAIGOU, Président de l’UNION des Ecologistes Tchadiens (UET/ les Verts) ;

• ALLADOUM DJARMA BALTAZAR, Président de l’Action Socialiste Tchadienne pour Renouveau (ASTRE) ;

MBAILELEM NDOKO MANASSE, Président de la Convention Nationale Pour la Paix et le Développement du Tchad (CNPDT) ;

• NADJINGAYE TOURA NGABA, Président du Mouvement Pour la Justice et la Paix au Tchad (M J PT) ;

• MAHAMAT SOULEY, Vice- Président de LINGUI ;

• NGADOUA DINGAMMADJI CYRIAQUE, Président du Parti Socialiste Indépendant (PSI) ; • Mahamat ISSA, Président d’AL-AMAL/ pour la reforme et le Changement ;

• AMINE DJIBRINE AL-WALI, Président du Parti pour la Justice et le Développement (PJD) ;

• Haroun Mahamat BARKA, Président du Parti Populaire pour l’Unité et la Démocratie (PPUD) ;

• Daoud Hissein, Président du Parti des Républicains / Tchad (PR/T) ;

• BENAKIR Josué, Président du Rassemblement DES Républicains (RDR) ;

• ABOUBAKAR Djibrine, Président de l’Action Révolutionnaire Pour la Démocratie Totale au Tchad (ARDETT) ;

• DJIMADOUM JOSEPH Sarirangarti, Président du Parti Ecologiste pour le Développement du Tchad (PEDT) ;

• DJIMADOUMMADJI Ngarodjel, Président du Mouvement Pour le Réveil et la Révolution Sociale (MRS) ;

• NGUERO RENIKO, Président du Parti Socialiste Tchadien (PST) ;

• Bergué TIEGUY Fidèle, Président du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie au Tchad (PPRDT) .

Société Civile :

• Pando Eric Hervé, Président de l’Association Sociale des Jeunes pour la défense des Droits Humains (ASJDH) ;

• Mahamat-Zène Chérif, Coordonateur National du Collectif des Associations et Mouvements de Jeunes du Tchad (CAMOJET);

• Mahamat-Nour IBEDOU, Secrétaire Général de Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (CTDDH).

- Désirons porter à l’attention de l’opinion nationale et internationale, ce qui Selon le préambule de la constitution du 31 mars 1996 révisée par la loi constitutionnelle N° 08 /PR/2005 du 15 juillet 2005 : « affirmons notre opposition totale à tout régime dont, la politique se fonderait sur l’arbitraire, la dictature, l’injustice, la corruption, la concussion, le népotisme, le clanisme, le tribalisme, le confessionnalisme et la confiscation du pouvoir » -Rappelons notre devise nationale : Unité-Travail-Progrès. Depuis les années 1990, avec l’arrivée de Monsieur DEBY au pouvoir, des paroles éloquentes ont été prononcées mais rien n’a changé. Même la liberté et la démocratie dites octroyées sont reprises. Les jeunes diplômés sont dans la rue au détriment des analphabètes, la nullité hissée, alors, la politique de l’excellence décrétée. C’est qui fait que plus de 27 000 dossiers des jeunes sont stagnés dans l’archive de la Fonction publique. Les artistes véritables consciences nationales n’ont pas un cadre d’expression et un statut spécial : école d’art, studios d’enregistrement, festivals… La cherté de vie endémique, l’économie monopolisée par une poignée de d’individus, la jeunesse en général abandonnée à elle-même, les leaders d’opinion épiés, persécutés, humiliés et même assassinés ! Le tchadien lambda est mal logé, mal soigné, mal nourri. Bref délaissé à lui même. Les revenus du pétrole sont mal gérés, la corruption gangrène, l’injustice entretenue par ce pouvoir despotique. Le népotisme, la gabegie, le confessionnalisme et la confiscation du pouvoir …, sont devenus les lots quotidiens de nos gouvernants. Hélas, ainsi va la gestion du Tchad. Certaines officines présidentielles à travers la parution des journaux ont un comportement qui ressemble à celui de la radio mille collines du Rwanda. C’est l’exemple du journal Horizons-Nouveaux dans sa parution numéro 067, du 12 au 19 septembre 2014. Une gestion clanique et personnalisée de la chose publique- La restriction de la presse- les violations des droits humains- une armée clanique, des violations flagrantes des règles du jeu démocratique. L’Ecole tchadienne a perdu sa lettre de noblesse.

Avec les signatures des partis politiques, les associations de la société civile, des artistes, des intellectuels, des religieux…, 

Nous faisons de la biométrie une condition primordiale pour aller aux élections libres, transparentes et crédibles ;

 Nous demandons au Président IDRISS DEBY de ne plus se représenter à la prochaine élection présidentielle ; 

Non à un 5ème mandat ; 

Non à la pérennisation au pouvoir ; 

Nous refusons que Deby se fasse succéder par son clan ;

 A ne plus proroger le mandat de l’Assemblée Nationale ; 

Oui à l’alternance par la voie des urnes à la tête de l’Etat tchadien ; 

Non à la campagne d’extermination des Hommes politiques de l’opposition, des défenseurs des droits de l’Homme, des Journalistes, des blogueurs, des activistes, des syndicalistes etc… 

Que l’histoire triste du martyr IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH ne se répète plus et que justice lui soit rendue. 

Plus jamais que l’on ne perde sa vie par l’effet de son opinion.

LES SIGNATAIRES