Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux forcés à vie pour Marcel Ntsourou

L'ancien chef des services de renseignements congolais, Marcel Ntsourou, est condamné aux travaux forcés à perpétuité. Cet ex-bras droit du président Denis Sassou Nguesso était accusé de rébellion et d'assassinat.

Par Eric Topona

Le 16 décembre 2013, un escadron de l'armée congolaise est venu au domicile de Marcel Ntsourou pour l'arrêter. Sa garde rapprochée s'y oppose. C'est alors que de violents combats éclatent en plein Brazzaville aux environs du domicile de l'ex-colonel de l'armée congolaise. Après plusieurs heures d'affrontements, Marcel Nsourou est arrêté et placé sous mandat de dépôt. A l'époque, il était accusé de ‘'rébellion et d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat''. Ces charges ont été revues, par le parquet tout au long de son procès qui s'est étalé sur plus de deux mois. Marcel Ntsourou a joué un rôle majeur dans le retour au pouvoir du président Denis Sassou Nguesso en 1997 Marcel Ntsourou a joué un rôle majeur dans le retour au pouvoir du président Denis Sassou Nguesso en 1997 Marcel Ntsourou n'en est pas à ses premiers démêlés avec la justice de son pays. Il était déjà cité dans l'affaire dite des disparus du Beach. Une affaire qui porte sur la disparition de 350 Congolais à leur retour d'exil à Brazzaville. C'était en 1999. Dans cette affaire, il a été acquitté. En 2013, il est libéré après avoir passé un an et demi en prison dans une autre affaire, celle du l'explosion de Mpila, un quartier populaire de Brazzaville. Arsène Severin est le correspondant à Brazzaville du journal en ligne "Journal de Brazzaville", il explique comment est perçue l'affaire Ntsourou sur place. "Avec l'affaire des disparus du Beach, le public congolais, les populations n'ont jamais été satisfaites du verdict qui a été rendu, même s'il était favorable à Mr Ntsourou. Dans l'affaire de Mpila, le public n'a jamais été satisfait non plus, puisqu'on n'a jamais su réellement ce qui s'était passé. Le juge n'a jamais éclairé la lanterne sur la responsabilité et l'implication de Mr Ntsourou." Marcel Ntsourou a joué un rôle majeur dans le retour au pouvoir du président Denis Sassou Nguesso, en 1997 à l'issue d'une guerre civile qui a ravagé le pays. Au fil des ans, les relations entre les deux hommes se sont considérablement dégradées. Ce qui fait croire à beaucoup d'analystes qu'il s'agit d'un règlement de compte entre anciens alliés.

Partager cet article

Repost 0