Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La MISAC condamne fermement l’enlèvement de trois ministres en République centrafricaine

BANGUI, République Centrafricaine, 26 janvier 2015/African Press Organization (APO)/ – Le Représentant spécial de la Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA) et Chef de la Mission de l’UA pour la Centrafrique et l’Afrique centrale (MISAC), le Général Jean-Marie Michel Mokoko, condamne fermement l’enlèvement, ce jour, 25 janvier 2015, à Bangui, du Ministre de la Jeunesse et des Sports de la République centrafricaine (RCA), Armel Sayo, par des hommes armés non encore identifiés, ainsi que celui du Ministre des Finances et du Budget, Assane Abdalla Kadre, et du Ministre de l’Education nationale, Eloi Anguimate, respectivement, à Ndele et Kaga Bandoro, par les ex-Seleka. Le Représentant spécial souligne que ces enlèvements, érigés en mode d’expression de revendications et de mécontentements divers, sont inacceptables et en totale violation de l’Accord de Cessations des Hostilités, dont certains groupes politico-militaires sont signataires. Il exige la libération immédiate et inconditionnelle des membres concernés du Gouvernement centrafricain, ainsi que celle d’autres otages se trouvant entre les mains des groupes armés. Il demande aux dirigeants des groupes armés de s’engager résolument sur la voie du dialogue avec le Gouvernement de Transition et de s’inscrire dans une dynamique politique permettant à tous les acteurs concernés de participer au Forum de Bangui. Le Représentant spécial met en garde les commanditaires et les auteurs de ces enlèvements, et souligne qu’ils répondront de leurs actes.

SOURCE African Union Commission (AUC)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :