Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joseph Djimrangar Dadnadji (EX premier ministre) vient de déclarer la guerre à Idriss Deby Itno.
Joseph Djimrangar Dadnadji (EX premier ministre) vient de déclarer la guerre à Idriss Deby Itno.

C’est la traduction du sens de sa démission du parti MPS selon l’esprit tordu du chef de l’État. L’EX PM connait l’homme président. Il connait comment la maison fonctionne et il a conscience que c’est une guerre qu’il vient de déclarer. Une guerre acceptée et assumée par lui. Ce qui pourrait arriver bientôt

Très bientôt, les tchadiens apprendront que l’EX PM Dadnadji a volé, ou il traine des dossiers mafieux, de corruption, d’abus de pouvoir. Il s’agira de J.D. Dadnadji seul mais pas les autres premiers ministres. Idriss Deby Itno pourrait même trouver une personne qui irait porter plainte contre J.D. Dadnadji pour toute autre affaire dans laquelle un juge servile en service pourrait se hâter pour le condamner. Et s’il n’ya rien, J.D. Dadnadji pourrait être accusé de complot avec ennemi en allant par exemple vers le sud ou au Cameroun. Lequel ? Ce qu’Idriss Deby Itno (IDI) redoute IDI redoute d’autres J.D. Dadnadji au sein du MPS. C'est-à-dire que d’autres ténors le défient et lui déclarent la guerre en démissionnant encore. Si d’autres démissions arrivent, elles montreraient à l’opinion nationale et internationale que la maison de Deby se débilite, s’étiole; que le parti MPS s’amollit.

Politiquement, c’est un coup d’homme Politiquement, c’est un coup d’homme. Sa main est ferme. J.D. Dadnadji a pris la mesure du coup qu’il a porté : à la hauteur des humiliations répétées qu’il a vécues. De l’acte de démission et de défiance à un despote, il est unanimement apprécié par les tchadiens. Tout Ndjamena en parle positivement avec beaucoup de curiosité. De l’homme derrière l’acte, chacun l’appréciera et livrera son opinion. Tout ne fait que commencer. Nombreux sont les ténors qui considèrent l’option sans encore l’envisager sérieusement. C’est sur la table. Je viens de parler longuement avec un grand du MPS, il est fort probable que les semaines à venir rapportent d’autres démissions. Tout ne fait que commencer.

De l’avis des tchadiens, c’est mieux vu de quitter la table que d’y rester. Le démissionnaire du parti MPS n’est pas pour le moment mieux perçu par rapport à ses crédits avec le peuple mais il est bel et bien mieux perçu par rapport à ses collègues restés dans le parti MPS. Ce n’est pas suffisant mais c’est une différence tout de même, une différence positive. Le reste viendra par le travail, les preuves des bonnes et de sincérité que les tchadiens apprécieront eux-mêmes.

Deux guerres à mener J.D. Dadnadji a aujourd’hui deux guerres à mener : celle contre Idriss Deby Itno et celle de mariage avec le peuple qui consiste à convaincre les tchadiens de sa bonne foi et de sa sincérité d’être du coté du peuple, pour gagner ou perdre.

D’ici là, J.D Dadnadji devra batailler sur les deux options simultanément.

Perdre la guerre de mariage avec le peuple, c’est tout perdre car tout IDI le matera dans son isolement. Gagner la guerre de mariage avec le peuple, c’est assurer minimalement une victoire en attendant celle sur IDI car le peuple tchadien est déjà en guerre larvée contre IDI.

Il y aura beaucoup d’actions et de coups, au dessus et en bas de la ceinture.

Nous vous tiendrons au courant.

Yemi Pierre Kemth Analyste auprès de Librafrique.com

Ndjamena yemipik@gmail.com

Partager cet article

Repost 0