Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Le Burundi est en ébullition depuis ce week-end. De violentes manifestations ont éclaté dimanche à Bujumbura, la capitale, et se sont poursuivies jusqu'à la mi-journée de ce lundi.

A l'origine de cette poussée de fièvre, la désignation, samedi, du président-sortant Pierre Nkurunziza comme candidat de son parti à la présidentielle de juin prochain. Alors que le bilan des manifestations ne fait que s'alourdir, l'opposition et la société civile maintiennent la pression.Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter les explications d'Eric Topona.

Ajoutons qu'une source anonyme a confié à la Deustche Welle avoir constaté la présence des rebelles FDLR, dans le nord du Burundi à la frontière avec le Rwanda. Les rebelles du Front de libération du Rwanda qui écument l'est de la RDC seraient sur le point de prêter main forte à la ligue des jeunes du CNDD/FDD, communément appelées les Imbonerakure. ‘'Notre seul espoir, c'est l'armée'', a indiqué cette source. Ces informations si elles se confirmaient, laissent planer le risque de guerre civile, que le pays a déjà connue entre 1993 et 2006.