Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi Idriss Déby Itno et le MPS ont-ils peur du recensement biométrique intégral ?
Par Eric Topona

Depuis que le régime Deby a annoncé l’impossibilité d’organiser un recensement biométrique complet, le landerneau politique tchadien est en ébullition. Pour l’opposition, il ne fait l’ombre d’aucun doute, en refusant l’organisation d’un recensement électoral biométrique intégral, c'est-à-dire avec la délivrance des cartes d’électeurs biométrique et un kit de contrôle et d’identification, le régime a un seul dessein : réunir les ingrédients d’une victoire à la Pyrrhus lors des prochaines élections. Pour l’opposition tchadienne donc, le recensement biométrique intégral a pour avantage de réduire les votes multiples, comme ce fut le cas récemment au Nigéria, lors de l’élection présidentielle. Election qui a consacré la victoire de Muhammadu Buhari, le candidat du Congrès progressiste (APC) de l’opposition. Un succès qui pourrait faire jurisprudence selon les adversaires du président Déby. Mais, ils n’auront que leurs yeux pour pleurer. Surtout que le président Deby lui-même a donné le las il ya quelques semaines en recevant les membres de la Céni, la commission électorale nationale indépendante. ‘’L’organisation du recensement biométrique va couter trop cher. Les kits d’identifications des électeurs dans chaque bureau de vote le sera encore plus, et les caisses de l’Etat sont vides’’, avait déclaré le président tchadien. Des déclarations qui ont suscité l’ire de l’opposition qui accuse Idriss Deby de mauvaise fois. ‘’ Il nous dit(Ndlr, Idriss Déby) que les caisses de l’Etat sont vides, alors que dans le même temps, des milliards de nos francs sont engloutis dans la guerre contre Boko Haram. Pire, une grogne sociale couve en ce moment dans le pays, les fonctionnaires n’ont pas encore perçus leur salaire du mois de mars. Idriss Déby a peur d’un vrai recensement électoral biométrique, puisqu’il va être battu lors des prochaines élections. D’où, ces subterfuges pour se dérober’’, peste un député de l’opposition. Ce weekend sur les ondes de Rfi, Brice MBAIMON GUEDMBAYE le porte-parole du Collectif de l’opposition pour changement (Coloc) a eu un avis plus tranché : « ce qui demeure un élément fondamental », c'est la question suivante : « A quoi sert de dépenser tant de milliards pour organiser un recensement biométrique et au finish, abandonner l’élément central qui constitue son terminus, sinon sa validité ? », s’est interrogé le président du MPTR, Mouvement des Patriotes Tchadiens pour République Brice MBAIMON GUEDMBAYE. Signe que cette question est d’un intérêt certain, le Mouvement patriotique du Salut, au pouvoir a pris position. Dans un communiqué de presse, signé le 11 avril dernier de son Porte-parole, Jean-Bernard Padaré, le MPS, ‘’ réitère la récusation de l’utilisation des kits de vérification au regard de la complexité de sa mise en œuvre dans notre pays’’.

De quelle complexité s’agit-il ? Seul l’auteur de ce communiqué de Presse détient les réponses à cette interrogation. De tels propos remplis de zèle, ne surprennent pas les observateurs de la scène politique tchadienne, quand on sait la personnalité sulfureuse et le parcours sinueux de Jean-Bernard Padaré, lequel fait partie de la bande d’échansons, de laudateurs les plus obséquieux au service d’Idriss Déby Itno. (Lire l’intégralité du communiqué de Presse en cliquant sur le lien ci-dessus. Comme on peut le constater, tout est mis en branle pour assurer une victoire ‘’éclatante’’ d’Idriss Deby Itno lors de la prochaine présidentielle, et une majorité ‘’écrasante’’ au MPS lors des autres scrutins, législatives, locales notamment.

Conclusion de l'opposant Ngarleji Yorongar, ‘’ S’il ya un vrai recensement biométrique, Idriss Deby et le MPS seront battus à plate couture’’.  Les tchadiens sont donc interpellés à plus d'un titre.

Partager cet article

Repost 0