Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ca pu la magouille entre SAFRAN MORPHO et la commission dirigée par Mahamat Ahmat Choukou.
 Par Guirdé Ahmat Mourdounia 

En 2010 en Côte d’Ivoire, SAFRAN MORPHO a remporté un contrat controversé de 160 milliards de francs pour enrôler biométriquement le corps électoral de 6 millions. Après l’enrôlement, on a dénombré environ 427 000 électeurs fictifs dans la base de données de la liste électorale provisoire. A la suite de la protestation du parti au pouvoir de l’époque, une enquête de la Justice ivoirienne a conclu à une présence effective de 427 000 électeurs fictifs. Ce qui a valu le limogeage immédiat de M. Beugré Mambé de la présidence de la Commission électorale indépendante (CEI) puis remplacé par Youssouf Bakayoko, l’actuel président de la CEI. Fin avril 2015, le même MORPHO obtient le contrat à la suite d’une consultation restreinte pour enrôler 3 millions d’électeurs en Côte d’Ivoire d’un montant de 25 milliards de francs Cfa. Le 4 mai 2015, SAFRAN MPRPHO propose dans son offre financière 14,5 milliards au Tchad pour enrôler 6 millions d’électeurs sur une superficie de 1 284 000 Km2. Soit près de 4 fois plus grandes que la Côte d’ Ivoire avec des conditions d’accès aux différentes régions plus complexe. A quelle logique correspond cette offre financière très basse? Des sources concordantes laissent croire que visiblement, SAFRAN MORPHO, s’il parvenait à obtenir ce contrat pour le Tchad, ferait de la réutilisation des matériels (matériels usés) du système de Côte d’Ivoire. L’heure est grave ; SAFRAN MORPHO, de connivence avec certains commissaires de la Céni dont Mahamat Ahmat Choukou, manipulé par Abakar Haggar veulent toujours dans le faux, rapidement signer ce contrat pour obtenir les 20% d’avance de démarrage du marché à partir du 20 mai 2015. Faisons barrage à cette forfaiture qui ne profite qu’aux corrompus du système. In fine, si SAFRAN MORPHO parvenait à obtenir le contrat, il est fort a parié que les prochaines élections déboucheront sur une crise électorale similaire à la crise postélectorale de la Côte d’Ivoire. Le peuple tchadien qui a connu la guerre qui est qui a retrouvé une paix n’est plus prêt à voir le sang de ses fils coulés. Il faut noter que partout où SAFRAN MORPHO obtient des contrats d’enrôlement biométrique, les élections se déroulent très mal. C’est le cas par exemple du Nigéria en 1998 et récemment celui du Mali en 2012 avec les contestations sur la liste électorale marquées par de débloquement d’électeurs.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :