Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RCA: le CNT condamne les violences  à Bambari
C’est avec émoi que nous avons appris la nouvelle des violences communautaires qui ont fait plusieurs morts et près d’une dizaine de blessés dans la ville de Bambari les 20 et 21 août passés. Selon les informations qui nous sont parvenues, les faits remontent au jeudi dernier où un musulman aurait été abattu sur l’axe Bambari-Simbolo, ce qui a mis le feu aux poudres dans cette partie de la République Centrafricaine comme si les parties entrées en crise n’attendaient que cela. Alors que des humanitaires du Comité International de la Croix Rouge venaient récupérer des corps des victimes, ils ont été attaqués par ces mêmes jeunes, le Chef de la sous délégation du CICR à Bambari a été poignardé. Plusieurs volontaires de la Croix Rouge sont passés à tabac. Jusqu’au vendredi, la tension était restée vive, des barricades ont été érigées par la population pour empêcher les auteurs des violences de revenir dans certains quartiers. Aux dernières nouvelles, il y a eu reprise des hostilités hier dimanche aux environs de 16 heures obligeant les populations à aller se terrer en brousse. Devant la gravité des faits, le Conseil National de Transition dénonce avec force cette violence aux relents communautaires et appelle tous les habitants de la ville de Bambari au calme. Il condamne l’attitude de ces groupuscules qui trouvent toujours de raisons pour mettre la paisible ville de Bambari à feu et à sang. Il indique que rien, absolument rien ne peut justifier de tels actes de violence dans un contexte où le peuple centrafricain tout entier aspire à la paix et à la réconciliation entre les communautés. Le Conseil National de Transition demande aux leaders communautaires et responsables des différents groupes de pression de la localité de mettre un terme aux agissements de ceux qui rejettent la paix et qui veulent absolument maintenir la ville de Bambari dans l’insécurité. Comment ferions-nous pour organiser les élections dans cette partie du pays si des groupes incontrôlés continuent de semer la violence, la mort et partant l’insécurité ? La solution à notre avis reste la réhabilitation et le déploiement des forces armées Centrafricaine sur toute l’étendue du territoire national, ce que le Conseil National de Transition a demandé à de multiples reprises. Quel est le pays au monde qui fonctionne aujourd’hui sans l’appui de ces forces de défense et de sécurité ? J’exhorte le Gouvernement à prendre ses responsabilités pour faire régner l’ordre sur l’ensemble du territoire national pour permettre la tenue des prochaines élections.

Fait à Bangui le, 24 Août 2015

Alexandre Ferdinand N’GUENDET

Partager cet article

Repost 0