Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La révolte d'un citoyen tchadien
Monsieur le Procureur de la République Permettez-moi de vous adresser par la présente lettre ouverte afin de vous faire part de ma stupeur et de ma révolte tout à la fois. En effet, suite au meurtre de Madina Koulamallah, meurtre qui m’a profondément indigné et ému à l’instar de tous mes compatriotes, vous avez procédé à des vagues des arrestations pour mettre la main sur le criminel en fuite. A l’heure où j’écris cette lettre, vous avez mis la main sur l’assassin présumé de Madina. Toutefois, parmi les personnes arrêtées figurant Korom Ahmed, j’ai été interpellé par la publication d’un internaute qui disait en substance « je n'aimerais pas et ne souhaiterais pas que la mort de Madina soit exploitée par Deby et ses zélés de Moussoro pour régler de comptes à Korom Ahmed. Je ne crois pas que notre sœur Madina, depuis le Royaume de Dieu, serait d'accord que des personnes innocentes soient persécutées en son nom ». De ce fait, je condamne avec la plus grande fermeté ce crime odieux et lâche, d'une part et l'arrestation arbitraire et la prise en otage par la famille Koulamallah d'un innocent d'autre part, en occurrence le Conseiller Korom Ahmat. Il n'y a pas deux poids et deux mesures à propos de la justice, une injustice quelque soit son embellie est une injustice. Nul ne peut être tenu responsable du crime d’autrui car la responsabilité est individuelle. Monsieur le Procureur de la République, ceci est une lettre ouverte qui vous est adressée, mais qui a pour but de faire prendre conscience à mes compatriotes que la responsabilité d’un crime est individuel et de vous demander la libération d’une personne innocente prise dans les mailles d’une justice revancharde et injuste.

Saleh Djibrine, citoyen tchadien

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :