Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À quoi ressemblera le Tchad après 2016, conjointement ou en exclusion du régime actuel?
Par Keiyang ALKERIM BOUÏLA
Email: keiyangalkerim@gmail.comL

Les hommes de la lettre ont parlé du Tchad un pays de Ténacité, Courage, Habilité, Ardeur et Dévouement. Partant d'une analyse, l'on pourra croire que c'est la démarche d'un pays avancé sur tous les plans. Hélas! Il faut plutôt un vagissement d'un Tchad nouveau. Oui, il faut un cri pour la renaissance du Tchad. Chaque second, minute et heure pour 24h du temps et un jour, nous avançons, et bientôt, Décembre laissera janvier sonner ses premières heures et ce sera 2016. Cette année là, les citoyens Tchadiens en otage sous le régime de l'occupant du palais rose, jugeront des hommes humbles et dignes d'idéologie politique pour en trouver un, et le placer à la tête de la souveraineté nationale. La question posée ci-haut pour cette analyse, nous amène à imaginer absolument un Tchad sous un nouveau régime politique en 2016. Tout Tchadien quelque soit son niveau éducatif ou cursus universitaire, peut savoir quoi dire sur le bilan du MPS au pouvoir depuis 1990, surtout négativement. Le départ, de Hissein Habré a laissé le peuple Tchadien devant un discours éloquent mais malheureusement vide de réalité. Pour être claire il serait important de lire la Bible dans cette espèce d'analyse. Le livre d'Actes en son chapitre 3 verset 6 nous raconte l'histoire d'un infirme guéri par Pierre le disciple de Jésus. Cette petite division de l'écriture biblique rapporte que «Pierre dit, de l'or ou de l'argent, je n'en ai pas, mais ce que j'ai, je te le donne: au nom de Jésus marche!». Après avoir parlé ainsi, l'infirme fut guéri et il marcha. Ce dernier n'avait pas caché sa joie. Vu la réalité de ce passage biblique, il est question de faire un discernement des belles paroles du président fondateur et auteur de la date du 01 Décembre 1990. Oui, notre gouvernant en cette date, déclara «je vous apporte ni or ni argent, mais la liberté». C'est tombé dans l'oreilles de tout Tchadien qui entend et qui sait comment le Tchad est physiquement aujourd'hui. L'homme infirme une fois guéri, chanta la gloire de Dieu, mais nous Tchadiens, nous devrions chanter une gloire à qui et pourquoi? Le Tchad va mal, très mal de plus en plus. En 25 ans, l'occupant du palais rose ne cesse de répèter et célébrer ce fameux discours sans toute fois démontrer les preuves de la démocratie aux citoyens Tchadiens. La démocratie selon les militants du MPS, c'est la pluralité des partis politique. Est-ce tout ainsi pour parler de démocratie? Le 1er décembre dernier (2015), l'un des griots dudit partis l'a dit avec conviction que le Tchad est un pays démocratique et a une parfaite infrastructure routière. C'est ridicule! Dit-on que la bouche qui mange ne parle pas. Une chose claire est que le Tchad ne doit pas continuer à célébrer la fameuse date du 1er décembre. Non! Le fond de ce festivité est vide de réalité. La vrai démocratie se résume à plusieurs niveaux. Non seulement avoir plusieurs partis politique ou la liberté d'expression. D'ailleurs moi, je le dis aussi avec conviction que la liberté d'expression n'existe pas au Tchad. Pour moi et la logique politique, la vrai démocratie, c'est quand tous les citoyens sans aucune certaine différence ethnique, sont égaux devant la loi, ont le même droit à l'éducation, à l'emploi, à dire la vérité sans réserve, toutes régions peuvent adhérer aux partis de leur choix etc... Regardons un peu le Tchad où se situe la démocratie prônée avec conviction. En ce qui concerne la liberté d'expression, j'ai une question. La question est la suivante: quel journaliste de l'ONRTV peut se donner l'occasion pour une analyse critique contre le régime du président Deby? Non, ils n'ont pas ce privilège. Tout porte à croire que ces journalistes font un travail par complaisance absolue. Détourner le denier public au Tchad est un droit selon ce que nous voyions. Mais attention, si vous n'êtes pas de la famille intouchable, n'oser jamais! En déclarant avec conviction que le Tchad est un pays démocratique pire encore construit, ce griot oubli qu'il est entrain d'enfoncer le Tchad dans un gouffre. Le voyage de N'djamena sur Kelo, est un enfer. Cela peut être démontré par les chiffres d'accidents quotidiennement enregistrés sur cet axe. De tout ce qui précède, la politique du régime Deby n'a pas obtenu son objectif. Depuis le début de l'année 2015, tous les chantiers sont arrêtés ainsi que les projets. Les fonctionnaires sont enfoncés dans une énorme galère. Bref, notre pays est en face d'un impie que les humbles de la République doivent se mettre ensemble pour un nouveau régime en 2016. Nous ne sommes pas guéri de l'infirme promis par le Président Deby. De grâce, vous militant du MPS organisez avec conviction plutôt des élections transparentes. Ce sera la vrai démocratie. Les électeurs vous jugeront aux urnes par rapport à votre bilan depuis 25 ans de gouvernance boiteuse. Le Tchad sans MPS sera la renaissance d'une République prospère. N'en parlons pas du contraire.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :