Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le soutien de François Soudan à Sassou N’guesso
Le site web de Jeune Afrique a donné avant l’annonce officielle, les résultats partiels donnant Denis Sassou N’guesso, vainqueur de la présidentielle du 20 mars dès le premier tour.

Une chronique de Russel Morley Moussala

Le magazine Jeune Afrique est perçu par les Congolais comme une véritable caisse de résonnance du pouvoir de Brazzaville. Ce qui ne se dément pas, dans le traitement que fait le journal de la mascarade électorale qui a lieu à Brazzaville ces jours ci. Rue François Soudan Le directeur de la rédaction de Jeune Afrique, François Soudan, est marié à Arlette Nonault, l’une de nombreuses nièces de Denis Sassou N’guesso. Et il n’a de cesse de publier des tribunes laudatives à la gloire du tyran. Pour la campagne présidentielle du scrutin du 20 mars, François Soudan a consacré à Sassou, le documentaire Denis Sassou N’guesso : sa vie et le pouvoir, coréalisé avec Jean Baptiste Farran. Ce soutien n’est pas vain, outre la nièce, il a valu à son laudateur une récompense bien plus symbolique : rue François Soudan, au quartier Moukondo-la Base à Brazzaville, dans laquelle habite le couple Nonault-Soudan. Aux amis de Jeune Afrique, Sasou réserve ses scoops les plus éventés. Dans un article de la rédaction de jeune Afrique, publié ce mardi matin, les premiers résultats partiels de la CNEI plaçant Denis Sassou N’guesso vainqueur dès le premier tour, y sont dévoilés. Selon eux « il obtiendrait 61, 4 % des voix sur environ 52, 7 % des suffrages représentant 1 117 637 votants, ce qui équivaut à 297 143 voix obtenues » à la présidentielle du 20 mars. Les internautes vigilants Les internautes n’ont pas tardé à critiquer « l’incohérence des statistiques » délivrées par Jeune Afrique, en recourant notamment à la règle de trois : si 1 117 637 équivaut à 100%, 297 143 équivaut à 26.56%, explique une internaute. Les heures d’après, le site Jeune Afrique ayant procédé à la mise à jour de l’article, s’est confondu en « une erreur de transmission ». Trop tard ! La vigilance du peuple est de mise dans cette élection qui s’est déroulée sans moyens de communication « nous craignons que l’on nous vole notre victoire », alerte Frid Armel Louzala, photographe congolais qui soutient le général Mokoko. Mokoko vainqueur La CNEI vient d’annoncer les résultats provisoires et partiels, lesquels créditent Denis Sassou N’guesso de 67, 02% des voix sur 72 des 111 localités, hors Pointe- Noire. L’opposant Guy Brice Parfait Kolelas comptabilise 16, 81% des voix, et le général Jean Marie Michel Mokoko à 7,50%. Le taux de participation est situé à 65, 74%. Il faut que « Jeune Afrique et la CNEI s’abstiennent de publier des résultats en décalage avec la réalité de vote du dimanche », lâche en colère Frid Armel Louzala. Selon lui, les tendances donnent pour vainqueur de la présidentielle l’opposant Jean Marie Michel Mokoko.

Partager cet article

Repost 0