Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MA VISION DU TCHAD DE DEMAIN

Par Armand Djimassal à N’Djaména.

AXES ET ORIENTATIONS DE DEVELOPPEMENT A L’HORIZON 2025 Le développement économique du Tchad doit être porté par trois moteurs de croissance que sont les secteurs des hydrocarbures et mines, l’agriculture et l’élevage. Ces secteurs reposeront sur des fondements nécessaires au développement de toute activité économique que sont un cadre des affaires favorable à l’investissement, une infrastructure de haut niveau desservant toutes les grandes villes du pays et permettant au Tchad d’être relié aux grands marchés régionaux et internationaux, et enfin un aménagement du territoire judicieux et cohérent. L’agriculture doit être dotée d’un nouveau visage qui permettra au pays de rayonner au niveau régional. Ce développement agricole, au regard de nos atouts dans ce secteur, sera le fruit de six orientations : 1. Une sécurité alimentaire durable en céréales, tubercules et protéagineux à travers une agriculture vivrière intensive, 2. Un positionnement sur le marché international des graines et huiles à forte valeur ajoutée en devenant : • Un acteur de rang mondial sur le marché de la graine et des huiles brutes d’arachide, • Le leader africain de l’exportation de graine et d’huile brute de sésame et ? • En bâtissant une offre d’amande de cajou compétitive, à exporter sur les marchés de commerce équitable. 3. La conquête du marché régional des produits maraichers, 4. Une dynamisation des filières d’agroforesterie et le développement d’un leadership mondial dans la gomme arabique à l’horizon 2025, 5. La réforme et le renforcement des fondements au secteur agricole (capital humain, infrastructure, cadre des affaires, gouvernance) en mettant en place des politiques de soutien efficace, 6. Une amélioration des filières agroindustrielles à travers la restructuration et l’amélioration de la compétitivité de la filière coton, et l’extension du projet sucrier. Un modèle intégré d’intensification des filières agropastorales en zone sahélienne sera mis en place et le Tchad deviendra un pôle régional de transformation du bétail. Cette mutation sera le fruit de 4 mesures phares : 1. La rationalisation de l’élevage agropastoral et le développement des filières d’élevage intensif en deux grandes phases : • Une première étape d’amélioration durable de l’élevage transhumant sur la période 2012-2016 et, • Une deuxième étape de développement des filières intensives d’élevage et de valorisation des produits animaux dont les bases seront jetées en même temps que l’amélioration de l’élevage transhumant. 2. La création des pôles de transformation des produits animaux aux normes internationales, 3. La promotion et l’insertion de la « Viande du Tchad » sur les marchés internationaux en créant un label « Viande halal du Tchad » et en développant des partenariats ciblés dans l’élevage pour se positionner à l’international, et enfin, 4. Le développement des infrastructures de soutien au secteur de l’élevage en érigeant une zone économique spéciale qui sera le Pôle Agropastoral de la CEMAC.

Partager cet article

Repost 0