Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OPÉRATION '' TINTAMARRE DE CASSEROLES ET DE MARMITES VIDES" LE 20 MARS 2016
Association de Lutte Contre la Corruption et les Malversations Economiques au Tchad (ALCOMET) ;

Association des Femmes pour le Développement et la Culture de la Paix au Tchad (AFDCPT) ;

Association Tchadienne pour la Promotion et la Défense des Droits de L’Homme (ATPDH) ;

Action des Chrétiens Pour l’Abolition de la Torture Section du Tchad (ACAT-TCHAD) ;

Association pour la Promotion des Libertés Fondamentales au Tchad (APLFT) ;

Comité d’Organisation pour la Paix dans les Etablissements Scolaires (COPES);

Collectif des Associations et Mouvements des Jeunes du Tchad (CAMOJET) ;

Forum des Organisations Tchadiennes pour la Culture de la Paix (FOTCUP) ;

Observatoire pour la Promotion et la Défense des Droits Humains (OPDH) ;

Action des Partenaires pour l’Appui au Développement (APAD) ;

Mouvement Citoyen pour la Préservation des Libertés (MCPL) ;

Collectif Tchadien Contre la Vie Chère (CTVC);

Tchad Non Violence (TNV) ;

Union des Jeunes pour la Citoyenneté et l’Emergence de la Paix au Tchad (UJCEPT) ;

Association Contre les Violences Faites aux Femmes et le Sida (ACVFS) .


COMMUNIQUE DE PRESSE N° 005/BC/2016

OPÉRATION '' TINTAMARRE DE CASSEROLES ET DE MARMITES VIDES" LE 20 MARS 2016

L'injustice sociale criarde qui crève les yeux au Tchad durant les 25 ans de règne du régime MPS est caractérisée, d'une part, par la stratification de la société tchadienne en classe de privilégiés, souvent sortie de nulle part qui s'est accaparée de façon injuste et insolente des ressources communes du pays et, d'autre part de l'écrasante majorité des tchadiens qui végète dans une misère noire indescriptible. Pendant que des auteurs de détournements des deniers publics sont restés impunis et continuent à avoir des promotions dans les hautes sphères de l'Etat, non seulement la porte d'accès à la Fonction Publique est aujourd’hui hermétiquement fermée aux millions des jeunes diplômés mais par exemple au Burkina Faso depuis 3 ans l'Etat a abandonné plus de 300 étudiants à leur triste sort dans une institution de formation professionnelle les obligeant à aller occuper l’ambassade. Ce n'est que le côté visible de l'iceberg car, aujourd'hui presque toutes les universités et grandes Écoles du Tchad sont fermées du fait des étudiants et/ou des enseignants lésés dans leurs droits. Aujourd'hui pendant que certains pillent et dilapident les ressources parce que bénéficiant de l'immunité du fait de leur proximité avec le régime actuel à l'exemple de l'ex DG de la Douane, petit frère du Président de la République qui a détourné lui seul plus de 136 milliards, la cherté de la vie annihile l'espoir de trouver même un repas par jour dans beaucoup de familles tchadiennes, pour ne pas dire que le bas peuple tire le diable par la queue. Les maîtres communautaires totalisent plus de 20 mois d'arriérés de subsides et les opérateurs économiques ne savent à quel saint se vouer. Ainsi donc, les casseroles et les marmites qui depuis 25 ans ont été peu ou pas utilisées du fait de l'accaparement injuste et injustifié des ressources communes par une classe des privilégiés vont vibrer pour dire qu'en fin le bas peuple veut avoir aussi le droit de manger comme les privilégiés du régime actuel. Le tintamarre des casseroles et des marmites c’est aussi pour faire savoir ce que le régime actuel et ses acolytes ce qu’ils ont fait avec les plus de 8000 milliards de francs CFA des recettes issues du pétrole alors que la majorité de la population crève de faim et aujourd’hui de la pauvreté nous sommes passés à la misère, les salaires des fonctionnaires et les bourses des étudiants sont difficilement payés et les conditions de vie du citoyen lambda ne s'améliorent pas... Pourquoi certains ont le droit de brouter sans réserve et sans gêne les ressources communes du pays et les autres n’ont que le devoir de regarder les autres brouter ? Désormais acteur incontournable de l'Alternance, citoyenne et citoyen, préparez-vous à vous faire entendre pour que vos préoccupations soient prises en compte. Une action pour la restauration et la reconnaissance de nos droits socio-économiques. En le faisant vous exigez le partage équitable des ressources communes de votre pays! Par ce geste simple, vous faites prévaloir vos droits socio-économiques piétinés depuis plus de 25 ans et vous faites passer votre message aux acteurs politiques pour que vos préoccupations soient prises en compte lors de cette première journée de campagnes électorales ! « Certains mangent, d'autres les regardent manger » et c'est ainsi que l'Alternance naîtra en 2016.

A vos casseroles et marmites pour le tintamarre citoyen le 20 Mars 2016.

Fait à N’Djaména, le 14 Mars 2016

La Porte parole Mme NARMADJI CELINE

Partager cet article

Repost 0