Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Face à la répression massive au Gabon, la France doit suspendre sa coopération sécuritaire ! Alors que l’élection présidentielle est prévue le 27 août, le dictateur Ali Bongo vient de lancer une nouvelle vague de répression contre toutes les voix dissidentes du pays, dans un contexte pré-électoral déjà extrêmement tendu. Le 8 juillet a débuté l’opération militaire « Nguéné » qui met les forces de sécurité « en alerte » sur l’ensemble du territoire, replaçant des « checkpoints » dans les rues, à l’instar de ce qui s’était passé suite à la mascarade électorale de 2009, grâce à laquelle Ali Bongo a succédé à son père Omar, avec le soutien de N. Sarkozy. Cette remilitarisation des rues confirme la préparation du passage en force, pour la seconde fois, d’Ali Bongo.[1]

Lire la Suite en cliquant sur le lien.

Partager cet article

Repost 0