Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand un traitre est récompensé en monnaie de singe…
… Les langues commencent par se délier au sujet de la trahison du jeune leader du MPTR, Mouvement des patriotes tchadiens pour la République. Brice Mbaimong Guedmbaye, puisque c’est de lui qu’il s’agit a bel et bien été téléguidé par le régime de Déby à la veille de l’investiture d’Idriss Déby Itno. Avec pour objectif avoué de déstabiliser le FONAC, le Front de l'Opposition Nouvelle pour l'Alternance et le Changement, la nouvelle coalition de l’opposition dont il était le rapporteur. Pour s’en convaincre, voici un message in extenso que m’a envoyé cette après midi un membre influent du MPS, le parti au pouvoir et proche de l’actuel Secrétaire général, Mahamat Zène Bada : « Monsieur Eric Topona. (…) Le pouvoir a effectivement fait pression sur Brice pour le contraindre à démissionner du FONAC et espérer ainsi casser la dynamique de lutte de l’opposition tout en demeurant dans l’opposition. Pour obtenir sa mise en congé du FONAC, on lui a proposé un poste ministériel, une voiture et la bagatelle de 40 millions de franc Cfa. Séance tenante, Brice a reçu la somme de 6 millions de FCFA. Somme qui représente une avance. Le reste lui sera versé après la livraison de la marchandise….» La suite on l’a connait. Brice Mbaimong Guedmbaye a effectivement pris ses distances avec le FONAC, dont il est l’un des fondateurs. Pour le déplorer, le président du MPTR n’a obtenu aucun marocain dans l’actuel gouvernement, comme on le lui a promis. Conséquence, il est entré dans une colère noire. Selon notre source, le jeune leader du MPTR n’est pas arrivé au bout de sa peine. « Il continue de réclamer sans succès le reste de son argent. Et au lieu d’honorer leur engagement, ses partenaires lui profèrent même des menaces », a conclu notre source.

Affaire à suivre.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :