Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les jérémiades et autres niaiseries de Jean Bernard Padaré et d’Hassane Sylla Bakari n‘absoudront jamais les faits qui sont reprochés à Idriss Déby. Sachez, Jean Bernard Padaré et Hassane Sylla Bakari, que ces faits sont têtus. A moins que des villages et des villes entiers, soient rasés pour effacer toute trace de témoins. Voyez, par exemple, comment Idriss Déby s’y est pris, en 1984, pour massacrer plus de 20 cadres supérieurs civiles, à Sarh (Sud du Tchad), dont David Ngarari, grand-frère de Nagoum Yamassoum, ancien directeur de cabinet d'Idriss Déby, plusieurs fois, ministre, premier ministre, président du Conseil constitutionnel, président de la CENI, etc. Toujours en 1984, à Doba (Sud du Tchad), où après avoir égorgé les cadres dont le maire, Idriss Déby, une fois saoul, s'est mis en dehors de la cabine de sa Toyota, paradant dans toute la ville et tirant sur tout ce qui bougeait, hommes, femmes, enfants, animaux, volailles. Il a procédé à l'arrestation de plus de 180 personnes qu'il a enfermées dans une des prisons de la gendarmerie ; ensuite, il a répandu les graines de coton tout autour du bâtiment de la prison avant d’y mettre le feu pour griller les prisonniers, qui y étaient enfermés. C’est moi qui, de passage, à Doba, ai sauvé une trentaine de rescapés dont certains sont encore vivants.
Lire la Suite en cliquant sur le lien ci-dessous.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :