Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il aura fallu dix jours aux hommes du commissaire Aimé Raymond Evina, de la division régionale de la police judicaire du Centre, pour mettre fin à la cavale des présumés assassins de Blandine Chatat (61ans), qui a succombé à 34 coups de couteaux et Lucie Chatat (67ans), qui en a reçu 12 coups mortels dont deux post mortem. Les deux dames ont été sauvagement assassinées dans la nuit du 30 au 31 juillet 2016 à leur domicile au quartier Emombo. 237online.com Les bourreaux, lors de la reconstitution des faits hier au quartier Emombo, ont expliqué à la police comment ils ont procédé. Un acte crapuleux qui se déroule devant le père géniteur des deux victimes, Sieur Emile Chatap, octogénaire malvoyant. L’acte a été perpétré par le cousin des deux dames, Boris Demoko (29 ans), chef de gang, sorti de prison il y a trois semaines. Ses complices sont Henri Richard Tsoungui (28 ans), repris de justice et Gabriel Nvoukeng alias « Wanted » (33 ans), propriétaire d’un débit de boissons baptisé « ça sort comme ça sort » situé à Nkolmesseng où le partage de l’argent a eu lieu. Il ressort des premiers éléments de l’enquête, que les présumés assassins sont arrivés sur les lieux vers 20h30. S’en suivra une dispute entre le nommé Boris Demoko et sa cousine Blandine Chatap. C’est sur ces entrefaites qu’elle sera physiquement agressée et tuée par une arme blanche. Lucie Chatap venue s’enquérir des raisons de la dispute entre les deux au niveau du salon, connaitra le même sort.
Lire la Suite.

Partager cet article

Repost 0