Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Par Eric Topona.

 

Depuis quelques jours, IDI ne dort plus tranquille. Tant les évènements qui se succèdent sont en sa défaveur. En plus de la crise socio-économique et sociale tendue et qui s'enlise, l'annonce de la création du MECI, le Mouvement d'Éveil Citoyen, est venue saper le moral déjà en berne du président tchadien, qui ne sait plus ou donner de la tête.

Les velléités guerrières du "Front pour l'Alternance et la Concorde au Tchad", le dernier né des mouvements rebelles qui écument le sud Libyen sont venues aggraver les choses. Avec pour conséquence, la fermeture de la frontière entre le Tchad et la Libye, à la fin de cette semaine.

 

La situation au Tchad est explosive. Tout le monde le sait. Et c'est pour éviter toute surprise désagréable qu'Idriss Déby Itno a reçu en toute discrétion et en privé, ce weekend le général libyen Khalifa Afthar. L'objectif recherché est connu: contenir les rebelles tchadiens, qui avaient déjà été bombardé par les forces fideles à Aftar il y a quelques semaines.

Et craignant une attaque rebelle côté sud, 300 éléments de la DGSSIE, la Direction Générale des Services de Sécurité et des Institutions de l'État, sont positionnés à Doba et Sarh, dans le septentrion. Nos sources nous indiquent que 300 autres éléments de la DGSSIE seront également déployés à Moissala, toujours dans le sud.

 

La DGSSIE, est l’unité clanique, la Garde prétorienne forte de 14 000 hommes et constituée à 95% des Zagawa, l'ethnie du président.

Comme on peut le constater, le PR ne dort plus bien. Et les prochains jours seront certainement riches en rebondissement.

 

Wait and see.

 

Tchad: l'insomnie d'Idriss Déby Itno

Partager cet article

Repost 0